Accueil » Actualités » Lollipop sauvé par un financement participatif

Lollipop sauvé par un financement participatif


Lollipop, chat sauvé de justesseNous aimons tellement nos animaux à poils. Tellement qu’on serait prêt à tout lorsqu’il leur arrive malheur. Nous les emmenons chez le vétérinaire quand ils vont mal et n’hésitons pas à payer le prix si ça peut les sortir d’affaire. Mais le financement des soins n’est pas toujours à portée de mains et il arrive que certains soient obligés de faire de lourds sacrifices afin de sauver leur compagnon.

Un accident à cinq mille euros

Charlène Drozet, jeune jurassienne de 26 ans, peut vous dire à quel point elle aime son chat, Lollipop. Lorsqu’elle en parle, on sent tout de suite la passion s’allumer dans ses yeux. Elle serait prête à n’importe quoi pour lui. Et elle l’a déjà prouvé lors d’un épisode plutôt tragique.

Il y a deux ans, alors que Lollipop se délassait paisiblement sur le bitume de son petit village, un chauffard lui a malencontreusement tapé l’arrière-train. Voyant son chat à l’agonie et dans l’impossibilité de se déplacer, Charlène a d’abord cru au pire. Elle l’a tout de suite amené chez son vétérinaire habituel, persuadée qu’il n’y avait plus rien à faire.

Mais le docteur lui a expliqué qu’aucun des organes vitaux du félin n’avaient été touchés et que seules les pattes arrières étaient fracturées en plusieurs endroits. Soulagée, Charlène n’en était pourtant pas à sa dernière émotion de la journée. Alors qu’elle pensait que tout allait enfin bien se passer, le vétérinaire lui annonce le devis des frais, soit presque cinq mille euros.

Lollipop sauvée grâce à un financement participatif

De nouveau terrorisée à l’idée de ne pas pouvoir aider son chat, Charlène a tout de même réussi à trouver une solution. Elle a lancé une cagnotte participative auprès de sa famille et ses proches afin de récolter la somme nécessaire au financement des soins de Lollipop, qui a pu être opéré du train arrière et retrouver la santé.

Après cet épisode catastrophique, Charlène a décidé de trouver une solution pour anticiper ce genre de problèmes. D’abord sceptique face aux assurances pour animaux, elle a comparé les prix avec ce qu’elle avait dû payer pour soigner Lollipop et s’est rendu compte qu’un tel contrat était tout de même avantageux.

Elle a donc tenté de contracter une assurance chat pour ne plus avoir à payer la totalité des soins de son compagnon à poil, mais l’affaire n’a pas été simple. En effet, plusieurs organismes se sont montrés frileux face aux antécédents médicaux de Lollipop. Heureusement, après deux ans de bonne santé, l’animal a pu finalement être couvert.

Les prix relevés sur les sites des vendeurs l'ont été le 9 mars 2017 et ne sont pas contractuels.

Ce produit est référencé dans les catégories suivantes :