Pourquoi votre chat a peur et comment y remédier ?

Pourquoi votre chat a peur et comment y remédier ?

Depuis l’antiquité, nous avons apprivoisé cet animal fascinant qu’est le chat. Le compagnon de millions de personnes à travers le monde a su conquérir les cœurs ainsi que les foyers, en dépit de son caractère solitaire pour certains et de sa tendance au contrôle. En effet, il est difficile de prévoir le comportement d’un chat ou même de comprendre certains de ses agissements. En colère, désireux, jaloux ; autant d’émotions qu’il est difficile de les distinguer. Une chose est sûre, c’est que les chats peuvent ressentir la peur.

Pourquoi mon chat a peur ?

Il faut commencer par savoir que tout comme nous les êtres humains, les chats ressentent des émotions, et même des sentiments. Tout comme nous, aucun chat ne ressemble à un autre. Chaque chat a son propre caractère, et sa propre personnalité, donc différents types de comportements et d’agissements. La peur s’explique par ces caractéristiques qui sont propres à chaque chat.

La peur chez les mammifères est tout à fait naturelle et les chats n’y font pas exception, c’est un mécanisme de survie.

Elle peut être passagère, provoquée par une situation menaçante ou à laquelle le chat n’est pas habitué. Le caractère menaçant de ladite situation est évalué différemment selon le chat et sa personnalité, on a bien vu des chats affronter des ours !

Ou bien, il peut s’agir d’un trait de caractère récurrent dû à un traumatisme quand le félin n’était encore qu’un chaton. Tout comme les humains pour lesquels les événements et le cadre de la petite enfance ont une incidence sur leur personnalité une fois adulte, il est de même pour les animaux. Les raisons peuvent être variées.

Le chat n’a pas été sevré

Durant les 12 premières semaines de la vie d’un chat, ce dernier, en compagnie de ses frères et sœurs, apprend les rudiments de la vie d’un chat. Cela commence par l’hygiène ; sa mère lui apprend à s’occuper de lui-même pour ne pas développer de maladie ou attirer les prédateurs ; et lui append aussi à sociabiliser, que ce soit avec l’homme ou avec les autres chats, mais encore plus important, elle lui apprend à distinguer les différentes menaces et le degré de réaction nécessaire pour chacune.

Un chat n’ayant pas acquis cet apprentissage aura des troubles du comportement toute sa vie, ne répondra pas de façon proportionnée aux potentielles menaces de son environnement et n’aura pas confiance ni en lui ni en ses congénères et encore moins en l’homme.

Ou dans le cas où le chat a été élevé depuis son plus jeune âge par l’homme, dans le cas d’une survie, ses sources de peur ne seront peut-être pas rationnelles.

Le chat a été traumatisé

Un chat ayant vécu une expérience traumatisante telle que :

  • le rejet par sa mère ;
  • le contact avec d’autres chats non issus de sa portée et adultes parfois ;
  • une violence récurrente ou une maltraitance.

Développe un caractère craintif ou même parfois hostile envers les autres.

Comment la peur peut-elle se manifester chez un chat ?

Malheureusement pour nous et pour tous nos animaux de compagnie, ils n’ont pas la chance de pouvoir parler et exprimer clairement ce qu’ils ressentent. On doit à la place essayer d’interpréter ce qu’ils éprouvent pour pouvoir les aider et leur donner ce qu’ils veulent.

Donc comment ne pas confondre la peur avec la manifestation d’un autre trouble, trait de caractère ou maladie.

La fuite

Un chat craintif aura pour réflexe d’aller se trouver une cachette et s’y réfugiera en essayant de se mettre dans le coin afin de diminuer les possibles angles de danger.

Position défensive

Le chat aura tendance à sursauter au moindre bruit inconnu ou à être souvent en position défensive, c’est-à-dire corps balancé vers l’arrière, poils hérissés et yeux à l’affût. Ceci peut s’accompagner de cris stridents.

Que faire pour y remédier ?

Il y a quelques comportements que vous pourriez adopter pour rendre la vie de votre chat plus agréable et l’aider à se sentir à l’aise :

  • Ne pas le fixer dans les yeux ;
  • L’approcher en se mettant à basse taille, en s’accroupissant par exemple ;
  • Lui laisser son intimité et ne pas l’approcher lorsqu’il ne le veut pas ;
  • Essayer de jouer avec lui dès que possible ;
  • Récompenser sa sociabilisation.

Catégories

Check Also

Comment parler le langage des chats ?

Comment parler le langage des chats ?

Si vous êtes l’heureux propriétaire d’un chat, comme ceux proposés par la chatterie De Nottingley, …